Amon Amarth - Wrath of the Norsemen

Publié le par Kévin de Mjollnir Info

Huitième chanson de l'album Surtur Rising, Wrath of the Norsemen est une chanson dont le thème est légèrement différent des autres.

 

En effet, les paroles ne parlent pas réellement de mythologie, ne sont pas non plus ciblées sur un point historique du passé Viking.
Ici, nous voyons ce passé par les yeux d'un ennemi des Vikings.
Il s'agit d'une scène d'après-bataille, brillamment décrite, avec le ressenti et la description du paysage après le passage des raids Vikings.
Un petit peu l'esprit de "la vallée de Dana" de Manau, mais en version \m/

 

 

 

Paroles de la chanson Wrath of the Norsemen :

My head hurts like hell
Can't open my eyes
My clothes are all wet
And I'm freezing right through
Don't know where I am
Or how to get home
My muscles are numb
And it's hard to get up

My muscles they ache
With every move
I stand on my feet
But my knees feel so weak

[Refrain:]
Somebody wake me
From this horrible dream
Somebody save me
From this terror I feel

I stumble around
on the soft muddy ground
I call out the name
of the friends I can't find
but only the wind
And the ravens reply

With every gasp
with every breath
smoke fills my lungs
and my intestines wrench
With every gasp
the sweet taste of death
The air is full of a thick
pungent stench

So comes then rain
it's colder than ice
I wash off my face
and open my eyes
And then I see
but wish I were blind

They are all dead
there's blood everywhere
The Norsemen they left
only death and despair
A stench of flesh
that fills the Autumn air

[Refrain:]
Somebody wake me
From this horrible dream
Somebody save me
From this terror and pain
No one can save me
From this horrible dream
No one can hear me
Or my heart-wrenching screams

 


Traduction des paroles de Wrath of the Norsemen - Amon Amarth :

 

Ma tête me fait un mal d’enfer
Je ne peux ouvrir les yeux
Mes vêtements sont trempés
Et je gèle à travers
Je ne sais où je suis
Ou comment rentrer chez moi
Mes muscles sont tétanisés
Et je n’arrive à me lever

Mes muscles font mal
A chaque mouvement
Je me dresse sur mes pieds
Mais mes genoux sont si faibles

[Refrain:]
Quelqu’un m’a réveillé
De ce rêve horrible
Quelqu’un m’a sauvé
De cette terreur que je ressentais

Je trebuche
Sur le sol meuble et boueux
Je crie le nom
De mes amis que je ne trouve pas
Mais seul le vent
Et les corbeaux me répondent

A chaque halètement
A chaque respiration
De la fumée emplit mes poumons
Et mes intestins se déchirent
A chaque halètement
Le doux goût de la mort
L’air est plein d’une épaisse
Odeur piquante

Alors vint la pluie
Elle est plus froide que la glace
Je lave mon visage
Et ouvre les yeux
Et alors je vis
Mais souhaitais être aveugle

Ils sont tous morts
Il y a du sang partout
les hommes du Nord laissent
Uniquement mort et désespoire
Un parfum de chair
Qui emplit l’air de l’Automne

[Refrain:]
Quelqu’un m’a réveillé
De ce rêve horrible
Quelqu’un m’a sauvé
De cette terreur et douleur
Personne ne peut me sauver
De ce rêve horrible
Personne ne peut m’entendre
Moi ou mes cris déchirants

Publié dans Amon Amarth

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article